Les dons ramassés lors de mon jubilée m'ont étonnés, mais j'en suis fier

„Ce que le MWI fait, est un exemple d'aide durable. Si la fête de mon jubilee de diamants peut y contribuer, tant mieux!“

Monsignore Mensing

La théologie africaine de la libération doit être reformulée. J’ai essayé de faire une analyse objective de la question où en est la théologie de la libération aujourd’hui, tout en déterminant les domaines dans lesquels il sera nécessaire de reconsidérer quelques bases de la théologie africaine en général et en particulier de la théologie de libération.

John Bosco Kamoga CSSp, Ouganda

Father Kamoga | Ouganda

Sur le continent africain, beaucoup de personnes instrumentalisent les concepts des sacrements et de l’Eucharistie dans la poursuite de leurs propres intérêts.

John Bosco Kamoga est né dans un village en Ouganda en 1978. Encore assez jeune, il désire réaliser un travail missionnaire en tant que prêtre. Pour cette raison, il entre dans l’ordre des Spiritains qui est actif sur le plan international, et il est ordonné prêtre en 2010. A cause de ses excellents résultats académiques, son ordre l’envoie à Nimègue aux Pays-Bas pour des études universitaires supérieures où il obtient sa licence en 2016. Comme il existe une étroite collaboration entre les universités de Nimègue et de Louvain (Belgique), il pose sa candidature pour une place d’études et une bourse de doctorat à Louvain. Comme sujet de sa thèse doctorale, il choisit l’approche théologique d’Edward Schillebeeckx (Dominicain belge, un des plus grands théologiens du Vatican II), en particulier sa théologie sacramentelle. John Bosco Kamoga va étudier cette théologie sacramentelle en prenant en compte la théologie politique de Johann Baptist Metz ainsi que la théologie de la libération de Gustavo Gutiérrez, et il va essayer de la faire fructueuse pour le développement d’une théologie africaine de libération.

La thèse doctorale de John Bosco porte sur un sujet de grande actualité. Son travail scientifique ne se limite pas à une simple étude des concepts des sacrements et de l’Eucharistie, mais il essaie en outre de développer une théologie cohérente de libération pour le continent africain en basant son travail scientifique également sur les connaissances d’une sélection d’auteurs renommés d’autres cultures et d'autres continents. Dans son travail académique, il tient également compte de la situation politique et sociale. Jusqu’à ce jour, très peu d’auteurs ont réussi à donner une analyse pareille.

Stefan van Erp, son directeur de thèse, écrit les mots suivants sur ce boursier doué: «John Bosco a toujours compté parmi les meilleurs étudiants de sa promotion. En tant que prêtre religieux, il sait parfaitement faire une synthèse efficace de la théologie académique, la pastorale et les aspects sociaux. (…) Je suis convaincu qu’il sera une des personnes importantes qui confèrent une voix aux besoins théologiques de sa génération et qui arrivera à accomplir beaucoup en faveur de son pays origine, qui est l’Ouganda.»

Actuellement, John Bosco est inscrit en deuxième année de ses études doctorales. Il aura besoin de deux années supplémentaires avant de terminer son doctorat.

En bref

John Bosco Kamoga CSSp

  • Né à Nabbingo (Ouganda) le 20 novembre 1978
  • 2010: Ordination sacerdotale
  • 2016: Licence à Nimègue (Pays-Bas)

Etudes doctorales sur la théologie sacramentelle d’Edward Schillebeeckx à l’Université Catholique de Louvain (Belgique)

Durée des études doctorales: octobre 2016 à septembre 2020

Coûts restants des études doctorales: 18.000 EUR